Rechercher
  • Arya

Créer son entreprise

Pourquoi a-t-on si peur de créer son entreprise ?


Monter sa boite, c'est comme assembler un meuble Ikea : même motivé, on panique dès qu'on se met à feuilleter le plan de montage... avec la chance d'avoir déjà une notice.

Pour d'autre, c'est comme partir à zéro ou tenter une aventure; comme grimper le Mont Everest quand on a même pas les bonnes chaussures ni le sac...

Dans tous les cas, on se sent bien seul au démarrage, on se ne sait pas par où commencer et une multitude de question nous taraude : "Que dois-je faire", "Par où commencer?"

Cet article est fait pour casser les doutes et les idées pré-conçus.


"Etre chef d'Entreprise n'est pas inné, cela s'apprend"

Le risque zéro n'existe pas, mais à chaque frein il existe une solution...

Voici les 5 raisons pour ne plus avoir peur et vous lancer !


La sécurité de l'emploi

Créer une entreprise est plus risqué que de rester salarié, mais moins que vous ne pouvez le penser !


- La sécurité de l'emploi n'est pas absolue non plus dans la salariat

- Il existe de nombreuses aides pour accompagner vos finances lors de la création : subventions, prêts à taux zéro, prêt d'honneur, allocation chômage, exonération de cotisations sociales avec l’ACCRE

- Il existe des assurances privés vous permettant de continuer à cotiser pour votre retraite, vos revenus, voir pour la perte d'emploi


La valeur du projet

C'est une peur légitime; mais je vous rassure l'idée n'a pas de valeur; c'est vous !

Le projet est déterminé avant tout par son porteur, c'est bien vous qui faite la différence et pas votre idée : serez-vous bien "l'homme ou la femme de la situation" qui sera en mesure de faire face aux contraintes et sollicitations découlant de votre projet ?


Pour vous rassurer encore sur cette peur, il y a de grandes chances que votre entreprise ne ressemble pas du tout à l’idée de départ. Pourquoi ? Parce qu’en confrontant votre idée à la réalité, vous allez faire évoluer votre projet avec l'expérience client


La peur de l'isolement

Etre Entrepreneur c'est travailler pour soi... et non pas avec soi !

Pour certains, créer son entreprise c'est l'autonomie et l'indépendance; mais vous n'êtes pas obligé de dire adieu au travail collectif.

Vous avez la possibilité de monter un projet avec des associés au sein d'une même structure, ou être indépendant au sein d'associations ou coopératives, d'être incubé avec d'autres professionnels, de participer à des ateliers et réunions de réseaux professionnels, voir travailler en coworking...

Si votre peur est la solitude face aux décisions importantes, rassurez vous ! Il existe des structures publiques et privés pouvant venir vous apporter leur soutien.


La peur de l'échec

Etre chef d'entreprise (comme l'on devient parent) n'est pas inné, cela s'apprend...et cela s'apprend par ses échecs. Comment peut-on immédiatement être bon sans jamais l'avoir fait auparavant ?

Devenir entrepreneur, quoi de moins naturel et quoi de plus exaltant ! Sortir de son périmètre n’est jamais agréable. Pourtant, la joie procurée est décuplée en cas de réussite.

En cas d’échec, on relativise : « au moins j’ai essayé ». On se le dit entre nous, tout cela est psychologique.

Ces célèbres entrepreneurs qui ont d’abord échoué prouvent que l'échec est parfois nécessaire : Thomas Edison a vécu plus de 1000 échecs pour créer l’ampoule, Walt Disney a été licencié pour manque de créativité et Steve Job a imaginé la tablette après 15 ans d’errance. Beaucoup de réussites d’entrepreneurs sont arrivées après un échec.

Avoir peur de l’échec est normal mais ça ne doit pas empêcher d’avancer. Quelle que soit l’issue de l’entreprise, l’entrepreneur en tirera une expérience positive en développement personnel et professionnel.

Il n’y a qu’une seule façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi


La difficulté de trouver des financements adaptés

Dans un premier temps et avant de baisser les bras sur votre projet, il faut étudier les raisons de cette difficulté : se situe-t-elle dans le projet lui même, l'idée, votre situation personnelle, votre plan de financement, votre modèle économique, votre prévisionnel, votre marché...?

Fonction des raisons une multitude de solution existe : changement de modèle économique, plan de financement plus léger, associations ou ouverture de capital, cohérence du projet avec son marché...

« Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller »


31 vues