Rechercher
  • Arya

Guide & Enjeux d'une bonne association professionnelle

"Parce qu'ensemble on va plus loin", l'association apparaît souvent comme la recette miracle à la création d'entreprise...mais attention ; pas à n'importe quel prix.


Une association peut résoudre plusieurs problèmes et aider à surmonter de nombreux obstacles.

Les avantages sont nombreux : partage des risques, des apports, des responsabilités ou des charges, projet commun, complémentarité des compétences, ...

Toutefois, si la personne n’est pas prête à travailler en équipe ou si elle choisit mal son associé alors l’association est vouée à l’échec.


« La seule fois où j’ai entrepris seul, j’ai échoué » racontait Thierry Petit, le fondateur de Showroomprive, dans le documentaire We love Entrepreneurs.

Savoir qu’il vaut mieux lancer un projet à plusieurs c’est bien, comprendre comment faire pour trouver le ou les bon(s) associé(s), c’est mieux. Alors, avec qui doit-on s'associer ? Un membre de sa famille, un ami, un collègue de travail, un investisseur ou encore un inconnu total ?


Détrompez-vous, il n'existe aucune recette miracle, uniquement quelques bonnes questions à se poser !


Qu'est ce que je recherche dans l'association ?

Se fixer les bons objectifs avant d'entreprendre toute recherche ou négociation : ce que je souhaite pour moi, pour l'entreprise, les compromis que je suis prêt à faire et les limites que je ne souhaite pas dépasser.

Les bonnes questions à se poser : Est-ce que l'association est indispensable (si oui, en quoi) ? Quel est le profil et les compétences que je recherche chez mon (mes) associé(s) ? Quels sont les objectifs court et moyen terme de mon entreprise ?


Sommes-nous complémentaires et en confiance ?

Au même titre que l'on ne se marie pas sans avoir vécu ensemble, il parait compliqué de s'associer si l'on n'a jamais travaillé ensemble ! Notre personnalité en privé n'est pas toujours celle du professionnel. A défaut de le savoir, il est possible avant une association de passer par des contrats d'apporteurs d'affaires, statut auto-entrepreneurs ou des associations professionnelles afin de voir si cette personne est la perle rare.

Vous devez tous deux avoir le désir d’améliorer l’activité ou de la développer en rajoutant d’autres tâches : ce genre de projet nécessite plus de compétences et de temps qu’une seule personne ne peut en fournir.

Votre associé c'est la personne qui vivra avec vous cette belle aventure et que vous allez côtoyer pendant une longue période. Etre complémentaire c'est avant tout chose être aussi compatible.

Vous l'avez compris pour une alchimie parfaite il faut une compatibilité humaine.


"La compatibilité, qu’est-ce que c’est ? C’est la cohérence, l’adéquation, qui existe entre deux porteurs de projets sur le plan humain. "

Avons-nous un projet ou une vision commune ?

Pour avancer à deux ou à plusieurs, il faut aller dans la même direction.

Le projet commun est celui qui vous rassemble, la vision est celle qui vous unie.

Le projet commun vise à accomplir des objectifs, non seulement personnels mais surtout partagés ; la vision commune doit être très claire concernant les stratégies à adopter pour la gestion de l’entreprise. En cas de désaccord ou de divergence de point de vue, il est nécessaire d’avoir recours à des compromis.


Arrivons-nous à bien communiquer ?

S’associer avec quelqu’un, on ne le répétera jamais assez, c’est un peu comme se marier : on épouse les qualités de l’autre comme ses défauts. La clé de la réussite d’une telle union ? Parvenir à communiquer ! Et pour cela, il faut… se parler.

Il faut se sentir suffisamment en confiance pour se dire les choses, et communiquer sur les points essentiels de votre association comme la vision d'entreprise, les valeurs, le recrutement, la rémunération, les congés... En cas incompréhension ou de différends, il faut aussi savoir crever l’abcès pour repartir du bon pied


Conseil : soyez transparent au niveau de votre communication pour évoluer dans un climat serein et faites le point régulièrement.


Comment gérer notre organisation ?

Pour poser les bases de votre future collaboration et protéger vos intérêts, vous pouvez rédiger un pacte d’associés. Il est utile lorsque les associés souhaitent organiser leur relation dans la société de manière plus détaillée que dans les seuls statuts, par exemple pour définir les responsabilités de chacun, leurs prises de décision, la revente des parts, conditions de sortie, etc...

Vous devez chercher l'équilibre dans votre pacte d'associés; il ne doit pas être trop contraignant pour éviter la démotivation de l'un des parties.

Le pacte d'associés reste indispensable au succès de votre entreprise; il peut arriver un moment où vous ne serez pas d'accord avec votre associé, voire qu'une situation de blocage émerge : votre pacte d'associés sera votre meilleure assurance.

Il doit être un atout pour l'entreprise et non un carcan qui contraint les libertés de chacun.


"Bien s'associer pour mieux entreprendre"

Vous l'avez compris, l'association peut résoudre de nombreux problèmes et faciliter vos projets. Mais si elle n'a pas été correctement réfléchie, l’association peut être vouée à l’échec.


Il ne s’agit pas de trouver un associé à tout prix mais de trouver le bon associé, la perle rare ; le véritable partenaire qui va contribuer à la réussite de votre entreprise.

42 vues